Note de l'auteur

L’histoire des Chanteuz est née d’une idée toute simple : j’avais envie depuis très longtemps de créer un groupe vocal. Après avoir réfléchi au projet et choisi les chansons, je me suis dit qu’il manquait quelque chose de croustillant  à ce projet : et si j’écrivais une histoire autour de ces trois filles ? Et si à travers cette pièce on partageait leur quotidien ? Les castings, les auditions, les remises en question, les doutes artistiques…..Telle est la vie d’une chanteuse !
A partir de ce moment, tout se met en place assez rapidement. Corinne Puget (Arrête de Pleurer pénélope) assiste aux répétitions et nous propose de mettre en scène cette Joke ! Ce que nous acceptons immédiatement bien sûr !
Une opportunité nous ouvre les portes  du festival d’Avignon et l’expérience, unique en son genre, nous donne l’occasion de roder le spectacle. De retour à Paris, nous jouons  la pièce à l’Alambic puis nous croisons Paolo Domingo qui va devenir notre producteur ce qui nous permet de jouer au théâtre des Blancs manteaux.
De fil en aiguille, ou plutôt, de cordes en vocalises, le projet grandit grâce à une équipe soudée, à des professionnels et à une véritable envie de prendre du plaisir sur scène. J’ai tenu à m’entourer  de professionnelles  de la voix afin que le trio soit d’une qualité irréprochable. Nous avons chacune une solide expérience de la scène et des enregistrements d’albums en studios et nous pouvons, sans prétention aucune, affirmer que nous connaissons très bien ce métier ce qui explique peut-être qu’on rit de bon cœur dans cette comédie car le public ressent instantanément le côté professionnel et l’auto dérision de notre trio vocal….

                                                                                                      

 

La mise en scene

 

Corinne Puget

Une expérience plus que solide de la scène. Des voix qui vous collent des frissons. Trois chanteuses à tomber par terre qui se révèlent également comédiennes avec un sens inné de la comédie. Enfin « inné » est un bien grand mot puisque c’est moi qui leur ai tout appris, cela va sans dire. Cependant ma modestie légendaire me contraint à ne pas trop le souligner. Hélas. Tout ceci est donc au service d’un texte d’Agnès Hampartzoumian qui dit enfin tout haut ce que tout le monde pense tout bas des Star Ac’ et autres nouvelles Stars, le tout enrobé d’une savoureuse autocritique. Un pur délice. En résumé vous l’avez compris, on se cale dans son fauteuil et on déguste.
Après « ARRÊTE DE PLEURER PÉNÉLOPE » j’avais juré à qui voulait l’entendre que les trios de filles c’était du passé et que j’étais prête aujourd’hui à explorer de nouveaux horizons. J’ai croisé LES CHANTEUZ’ et voilà. Fin du bal. J’ai craqué de nouveau. Pardon. Désolé Monsieur le juge mais ça a été plus fort que moi. C’est vrai regardez-les. Elles sont géniales !!